Tous les articles par pierrotvcca

Le VCCA va fêter ses champions à la Nocturne de la Ville de Cournon

Lundi 6 juillet, le Vélo Club Cournon d’Auvergne va organiser la traditionnelle nocturne de la Ville de Cournon grâce au concours de la Ville, du Conseil Départementale du Puy de Dôme, de la Caisse d’Epargne et de différents artisans et commerçants.
Le circuit de 1,5 km empruntera l’avenue de la Libération, l’avenue du midi, et l’avenue du maréchal Joffre. Entre 19h30 et 23h.
Ce sera l’occasion de fêter les titres régionaux acquis début juin à Saint Amant Tallende par Emile Jaussi en juniors et par Florent Pereira en seniors 1ère catégorie. Sur sa lancée Florent Pereira est devenu vice-champion de France Amateur à Chantonnay en Vendée battu au sprint par le breton Clément Mary. Cette remarquable performance lui a valu d’être sélectionné en équipe de France pour la Coupe du Monde Espoirs ou il retrouvera son camarade de club Rémy Cavagna. Pendant de temps l’estonien Enridk Puntso a remporté le titre de son pays en Espoirs alors que son camarade Martin Lass a obtenu un contrat de stagiaire dans l’équipe professionnelle Team Marseille 13 KTM.
Une grande fierté pour tous les dirigeants du Vélo Club Cournon d’Auvergne qui ont eu également la satisfaction de voir Eric Durand remporté le titre régional et départemental en Pass’Cyclisme. Dans cette catégorie Alexis Labernia, qui termine 2ème à Gerzat et à Montbrison, devrait bientôt conclure victorieusement.
PHOTO : le président Marco Da Silva sur le podium avec les champions Emile Jaussi et Florent Pereira en présence du Président du Comité Cycliste d’Auvergne Pierre Pouyet.

Un vendredi soir studieux

En ce vendredi soir, les coureurs du Vélo Club Cournon d’Auvergne se sont réunis pour écouter une conférence donnée par Anthony Voldoire, sur le thème de l’entraînement.

C’est un peu moins de trente coureurs et parents qui sont venus , ce vendredi à 19h au local du club , pour entendre les conseils avisés d’Anthony Voldoire, ancien directeur sportif au CR4C Roanne et du Team Pro-Immo et désormais en charge de l’entrainement au sein du V. C. C. A.
photo 2

 

Les coureurs ont ainsi pu suivre la conférence , qui s’est avérée d’un grand intérêt , notamment pour les plus jeunes , qui ont pu voir les bases théoriques de l’entrainement qu’ils mettent en pratique lors de chaque sortie.

photo 3

 

Suite à cette conférence , les coureurs ont pu poser leurs questions à Florent Pereira , coureur du Team Pro Immo , ce qui a permis à Anthony d’introduire la prochaine soirée à thème qui aura lieu le vendredi 20 février , sur le thème de « La récupération et l’alimentation ».

Article de Lionel Rosière

 

REMI CASE ZAKOBIKE

Cela fait un petit moment que je voulais faire un petit article sur ZAKOBIKE. Vous l’avez deviné, il s’agit de l’activité professionnelle de Rémi Case que j’ai vu débuté le vélo sous mon encadrement en minime il y a quelques années.

 

Les débuts était difficile pour Rémi, mais la passion était là. Combien de fois me suis je obstiné à répéter les mêmes petits détails… je ne compte pas le nombre de fois ou je répétais à Rémi :

  • ne garde pas tes mains tout le temps sur les cocotes,
  • change de vitesse de temps en temps,
  • reste dans les roues, ne roule pas un mètre à coté des roue tu va prendre froid
  • ne démarre par toutes les côtes au sprint…
  • pense à manger quelque chose avant la fin de la sortie

Rémi a participé à tous mes stages et c’est là que les autres coureurs du club l’ont surnommé Zako… un petit nom sympa qui donna lieu à de grands moments. Je me rappel encore du stage sur lequel Rémi avait remporté la simulation course. Le soir en rentrant, c'est en chanson que Rémi fut accueillit. Ce jour là, le surnom ZAKO était définitivement adopté par Rémi et tous les membres de l'équipe.

Bref, malgré ses difficultés à se familiariser avec les techniques de courses, Rémi à fait preuves d'une persévérance qui lui à permit de s'appuyer sur sa passion pour trouver une voie professionnelle.

J'ai été très impressionné par Rémi le jour ou il a terminé l'Etape du Tour Issoire St Flour sous la pluie et dans le froid. Plus de 200 km dans des conditions cataclysmiques. Ce jour là, beaucoup de coursier plus fort avaient baissé pavillons là ou Rémy avait endurer la souffrance sans broncher, ce jour là doit être gravé dans les neurones de Rémi comme les hiéroglyphes sur le granit des temples égyptien.

Bref, c'est avec une certaine fierté que je vois Rémi s'épanouir dans son activité et sa passion. Le rôle d'un éducateur sportif n'est pas uniquement se débusquer des talents qui deviendront des champions, mais bien de faire émerger chez les jeunes une voie d'épanouissement. Vu sous cet angle, Rémi illustre une autre facette du métier d'éducateur sportif, celui de susciter la passion.